19 juillet 2009

La téléphone addictude

Moi : T’es ou ? Hein, t’es ou ?La p’tite voix : Non, non, Moi ne joue pas à cache-cache, Moi téléphone. Ben, oui, avant, quand les téléphones étaient reliés au mur du salon par un fil, on avait tout loisir d’imaginer son interlocuteur, assis sur un tabouret, le nez tourné vers le guéridon que se partageaient un gros téléphone gris et le répertoire. Aujourd’hui, c’est finit, l’interlocuteur est libre comme l’air et peut vous répondre de n’importe ou.M : Qu’est-ce que tu dis ? J’t’entends pas.LPV : Du coup, le n’importe où provoque... [Lire la suite]
Posté par couleurgraffiti à 11:44 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

11 juillet 2009

Modestie, quand tu nous tiens !

Moi : Van Gogh n’a jamais été reconnu de son vivant. Vous savez combien il a vendu de tableau ?La p’tite voix : Tiens, on fait dans le culturel nous, maintenant ?M : 1 seul… Vous vous rendez compte. Pas de quoi pavoiser.LPV: un tableau vendu, une oreille coupée… c’était l’homme d’une seule fois, quoi !M : Et Modigliani, vie misérable de débauche… il est devenu bankable après avoir cassé sa pipe.LPV : Oh lala, j’me suis pas préparée à ce billet moi ! J’chavais pas qu’il fallait potasser avant de venir ici.M : Et moi, vous savez quoi ?... [Lire la suite]
Posté par couleurgraffiti à 08:21 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
05 juillet 2009

En moon-boots sur la plage !

La P’tite Voix : Je crois rêver. On n’a pas encore bouclé nos valises pour cet été que déjà l’automne frappe à notre porte. Ca sent le cartable et le cahier de texte à plein nez.Moi : Et ouais, y’a plus de respect pour rien ! J’m’habituerai jamais.LPV : Y’avais une bombe dans la boîte aux lettres ce week-end, une explosion de feuilles mortes en pleine tête.M : Z’ont pas honte de nous faire ça ? Le soleil nous terrasse, le gazon grille tranquillement, les autoroutes commencent à saturer… c’est l’été quoi. Et vlan ! un coup de point en... [Lire la suite]
Posté par couleurgraffiti à 23:33 - - Commentaires [12] - Permalien [#]