19 juillet 2009

La téléphone addictude

Moi : T’es ou ? Hein, t’es ou ?La p’tite voix : Non, non, Moi ne joue pas à cache-cache, Moi téléphone. Ben, oui, avant, quand les téléphones étaient reliés au mur du salon par un fil, on avait tout loisir d’imaginer son interlocuteur, assis sur un tabouret, le nez tourné vers le guéridon que se partageaient un gros téléphone gris et le répertoire. Aujourd’hui, c’est finit, l’interlocuteur est libre comme l’air et peut vous répondre de n’importe ou.M : Qu’est-ce que tu dis ? J’t’entends pas.LPV : Du coup, le n’importe où provoque... [Lire la suite]
Posté par couleurgraffiti à 11:44 - - Commentaires [12] - Permalien [#]